Vous êtes ici : Accueil > Culture > Arts plastiques > Exposition Franz West












Publié : 5 juillet
Format PDF Enregistrer au format PDF

Exposition Franz West

Du 12 septembre au 10 décembre 2018, le Centre Pompidou présente la plus grande rétrospective consacrée à ce jour au travail de l’artiste autrichien Franz West (1947–2012), avec près de 200 œuvres.

Cet événement est la première grande occasion d’évaluer la postérité de l’artiste autrichien, l’un des plus influents de ces cinquante dernières années.

L’exposition est une célébration foisonnante du travail de l’artiste, de 1972 à 2012. Elle inclut ses premiers dessins rarement exposés (1970–1973) ainsi que ses premières sculptures Passstücke, réalisées à partir de 1973–1974, des sculptures adaptables au corps que le spectateur peut manipuler pour « révéler ses névroses ». L’exposition présente également une sélection de ses sculptures en papier mâché des années 1980, et plusieurs collaborations avec d’autres artistes dont Herbert Brandl, Heimo Zobernig ou encore Albert Oehlen.

Elle rassemble une sélection de ses œuvres–meubles, ses chaises et canapés, ses Lemurenköpfe ou Têtes de Lémures, ses collages et dessins tardifs, les maquettes pour ses œuvres de plein air, ainsi qu’une sélection de ses sculptures en extérieur.

Franz West : Worktable in aspic (2008)

Dans le Forum du Centre Pompidou et dans plusieurs musées et institutions du Marais est installée une sélection de ces œuvres monumentales de plein air, permettant un partenariat inédit avec des institutions voisines telles que le Musée national Picasso, le Musée Cognacq–Jay et la Bibliothèque historique de la ville de Paris.

Franz West : Gekröse (2011)

L’exposition rend tout autant compte de la capacité d’invention plastique exceptionnelle de l’artiste que de sa sensibilité irrévérente et sarcastique. Redéfinissant la sculpture par rapport au corps, au spectateur et à la dimension verbale, Franz West a su créer une esthétique originale. Préfigurant le « trash » des années 1990, il a constamment inversé les catégories du « laid » et du « beau », du repoussant et de l’attractif.

Plus que tout autre, il a redéfini la notion d’auteur et de collaboration avec d’autres artistes, des plasticiens aux musiciens en passant par les écrivains. L’exposition révèle d’ailleurs l’importance qu’ont eue sur Franz West la philosophie et la psychanalyse, de Ludwig Wittgenstein à Sigmund Freud, tout autant que son rapport passionné à la musique.

Présentée à l’entrée de la Galerie 2, l’œuvre Auditorium – initialement créée pour la documenta 9 de Cassel en 1992, clin d’œil au canapé de psychanalyse de Freud – accueille un programme de performances et de rencontres. Une dizaine d’invités parmi lesquels des commissaires, artistes, musiciens et amis de Franz West y interviennent pendant toute la durée de l’exposition, parmi lesquels Bice Curiger et Kasper König.

Source : Article en ligne sur le site du Centre G. Pompidou.

Exposition signalée par Karine Dupor.

Voir en ligne : Exposition Franz West au Centre Pompidou