Vous êtes ici : Accueil > Mobilités > Echanges scolaires > Des idées pour échanger > Un projet placé sous le signe de l’interculturalité






    Documents joints

    Publié : 31 octobre 2007
    Format PDF Enregistrer au format PDF

    Un projet placé sous le signe de l’interculturalité

    Collège Emile Zola Sotteville-lès-Rouen.

    Programme pédagogique d’échange réalisé en 2006-2007 sous la conduite de Danièle Pasquier (professeur d’allemand) et d’Isabelle Touch (professeur d’anglais) avec des élèves de 4ème LVI et des 3èmes LVII.

    « Je compare les rues de ma ville à celles de la ville de mon correspondant »

    Intentions pédagogiques et éducatives.

    Priorités :

    Découverte de l’interculturel, de l’altérité et de la similitude avec utilisation de la langue du partenaire.

    Objectifs pédagogiques

    Prendre du recul par rapport à son environnement pour s’ouvrir à l’environnement de l’autre.
    Partager ses découvertes en utilisant la langue de l’autre.
    Développer des compétences transversales en informatique (PAO), en histoire géographie (travail sur la ville), en arts plastiques (travail sur la photographie) de même qu’en expression orale devant un public (PPC= prise de parole en continu)

    Activités en commun

    Travail en tandem bi-national sur le découverte des villes (prises de vue de ce qui constitue un quartier : habitat, affiches, graffiti, mobilier urbain…) qui aboutit, lors de la visite de la ‘fête d’adieu’ en Allemagne et en France , à la réalisation d’une présentation sous forme de diaporama dans la langue du partenaire.

    Déroulement du projet

    Il suffit pour réaliser un tel projet de faire prendre aux élèves un maximum de photographies numériques au cours des différentes sorties en commun ou lors des moments passés en famille.

    Une demi-journée du programme, que ce soit en France ou en Allemagne, est consacrée au choix des photographies puisqu’un élève choisit une photographie et élabore un commentaire expliquant son choix à l’aide de son correspondant. Il est nécessaire qu’il s’entraîne ensuite à dire ce petit commentaire appris par cœur ou improvisé à partir de notes pour les élèves qui s’en sentent capables.
    Il n’est pas indispensable que l’élève choisisse une photo qu’il a prise lui-même. Il est préférable d’enregistrer sur ordinateur toutes les photos prises et de faire un choix parmi elles. Il n’est donc pas obligatoire que chaque élève dispose d’un appareil numérique.

    Il est très important que ce travail aboutisse à une tâche réelle, c’est-à-dire que les élèves puissent s’adresser à un auditoire. Nos élèves ont donc présenté leur photo aux parents de leur correspondant au début de la fête de fin de séjour. Cela a ainsi permis aux parents de se rendre compte du travail effectué lors du séjour.

    Exemples de commentaires d’élèves. (les textes sont ceux prononcés par les élèves)

    « In Deutschland gibt es sehr viele Telefonzellen. Man kann in Deutschland mit Geld telefonieren. Hier haben sie eine andere Farbe : sie sind pink und grau“.

    „Das ist eine Werbetafel für eine Apotheke. Die Werbetafel sagt aus, dass die Gesundheit sehr wichtig ist. Die Schrift vor der Apotheke ist ein großes A mit einer Schlange. In Frankreich ist das Zeichen für eine Apotheke ein grünes Kreuz.“

    „Auf dem Bild kann man einen Polizeibus und zwei Polizeiautos sehen. In Hamburg gibt es einen blauen oder grünen Streifen am Polizeiauto mit einer weißen Schrift. In Frankreich sind die Polizeiautos weiß mit einem blauen Streifen. Oben auf dem Auto ist ein Blaulicht“.

    A propos des ‚Stolpersteine’ que l’on trouve sur les trottoirs de certains quartiers de Hambourg :

    « Es sind Denkmäler an die Juden, die ins Konzentrationslager deportiert wurden. Man kann sie vor Häusern finden. Die Passanten, die die Straßen entlang gehen, stolpern über die Denkmäler und erinnern sich an die Zeit. Sie sind quadratisch und die Farbe ist Gold“.